▹L’ÎLE D’YEU◃

Nous avons découvert pour la première fois l’île d’Yeu. Nous sommes partis de St Gilles Croix de Vie pour une traversée d’environ 45 minutes. Du bateau nous apercevions les différentes étapes réalisées depuis le début (St Jean de Monts jusqu’au sud de St Gilles en passant par la corniche). Nous avons loué deux vélos sur place, l’un avec une « remorque » et l’autre avec un siège enfant.
C’est parti pour le tour de l’île. De Port Joinville (plus gros village de l’île) nous partons direction l’Est puis le Sud. Tout n’est pas parfaitement balisé mais on s’y retrouve quand même. Avec du recul, nous aurions dû faire la visite sur 2 jours afin de profiter un peu plus des plages désertes. Une bonne excuse pour y revenir !


Une fois que nous avons récupéré les vélos à Port Joinville, direction l’Est de l’île. Première halte à la plage de Ker Châlon pour se dégourdir les jambes et prendre un petit déjeuner. Nous sommes partis de bonne heure pour prendre le bateau à St Gilles Croix de Vie (vous pouvez prendre le bateau de plusieurs embarcadères pour vous rendre sur l’île). Nous profitons des premiers coups de pédale sous un climat assez doux avant que le mercure augmente.

Nous repartons ensuite direction Saint-Sauveur point culminant de l’île et nos mollets s’en souviennent encore.Une fois « là-haut », on peut se balader dans les petites ruelles de maisons blanches ou en pierre aux volets colorés. Vous trouverez une belle église toute blanche avec un intérieur ou se mélange moderne et tradition.

On redescend vers la pointe Gauthier et son fort. Dans un premier temps on passe par la plage des sapins avant de prendre un petit sentier qui longe le fort et qui nous amène vers une petite crique ou un petit bateau semble bien seul …

Nous longeons les plages jusqu’à la pointe située au sud-est de l’île, au phare des Corbeaux. La piste cyclable vous fera passer devant des petites maisons au charme indéniable posées devant une plage de sable fin. Une dernière côte et nous voilà arrivé au phare. Vue imprenable sur la partie Sud de l’île que nous allons emprunter.

Direction la plage des Vieilles, mais pour y arriver, nous longeons une côté sauvage ou l’océan vient se fracasser contre les falaises, les rochers. Un spectacle assez saisissant. Direction la plage …

Plage des Vieilles. Le mercure ayant fortement augmenté, pause baignade oblige avant le déjeuner. Une eau un peu fraîche mais comment résister à cette plage de sable fin, vierge et à cette eau turquoise. Allez hop on plonge. Pause déjeuner ensuite mais pas sur la plage, il fait trop chaud. On remonte chercher de l’ombre à côté de nos vélos pour reprendre des forces car on aperçoit déjà la montée qui nous attend.

Effectivement la montée était costaud, on ne va pas se mentir, nous avons dû descendre de nos vélos. Petit écart sur la route pour aller à la pointe des Vieilles. Des petites cabanes toutes mignonnes et un panorama qui offre un autre point de vue sur la plage des Vieilles.

Toujours sur la partie Sud de l’île, nous faisons un arrêt à la plage des Soux. Pour y accéder c’est facile, il suffit de descendre un bon nombre de marches autant vous dire que la remontée … ce n’est pas la même chanson. A faire tout de même car la plage est bordée de falaises et fait face à l’anse des Soux … une petite crique au grand charme.

Port de la Meule. Il ne serait pas véridique de dire que l’île d’Yeu est plate. Nous descendons à toute vitesse vers le port de la Meule. Un petit port surplombé d’une chapelle et d’une tour de pierre. Nous sommes en compagnie d’ados de l’île qui se font plaisir à sauter du quai ou des falaises dans le port… Autant vous dire que Milo a voulu faire la même chose. Pas des falaises, mais du quai … hop dans l’eau. Nous repartons ensuite direction la château. Nous sommes descendus vite vers le port, nous remontons … à pieds !

On termine notre journée par le vieux château de l’île. Pour y accéder, on emprunte un sentier qui longe la côte sauvage et l’océan sur lequel on aperçoit des voiliers au loin. Le château est posé à moitié sur la plage et sur l’océan. C’était marée basse à notre passage, nul doute que lors des grandes marées le décor doit être tout autre. Nous devons rentrer vers Port Joinville pour reprendre le bateau. Une journée difficile pour nos mollets et nos cuisses. Nous y reviendrons sans doute hors saison, aux beaux jours mais cette fois-ci pour en profiter un peu plus.


Nos vidéos

%d blogueurs aiment cette page :